boxe web Index du Forum

boxe web



John L. Sullivan

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    boxe web Index du Forum -> préparation combat -> Histoire de la boxe et biographies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
michael buffer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: marseille
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 17:51 (2009)    Sujet du message: John L. Sullivan Répondre en citant


John L. Sullivan "Le costaud de Boston"




sexmale
birth date1858-10-15
death date1918-02-02
divisionheavyweight
nationality United States
aliasThe Boston Strong Boy
residenceRoxbury, Massachusetts, United States
birth placeRoxbury, Massachusetts, United States
birth nameJohn Lawrence Sullivan
stanceorthodox
height5′ 10½″   /   179cm
reach74″   /   188cm
won 38 (KO 32) + lost 1 (KO 1) + drawn 1 = 41
rounds boxed 131 KO% 78.05

  




John L. Sullivan était une figure extraordinairement populaire vers la fin du 19e siècle, un héros vivant dont les prouesses sur le ring lui ont apporté une renommée durable. Sullivan reste bien connu même aujourd'hui, plus de 100 ans après son dernier combat. Né de parents immigrés irlandais dans la ville de Roxbury, près de Boston, Sullivan a apparemment hérité son solide physique (il mesurait quasiment 1.80m pour 86 kg ) de sa mère qui égalait la stature de son grand fils. Le père de Sullivan, mesurait à peine 1.59m ».

Sullivan a brièvement fréquenté l' Université de Boston dans le but de satisfaire le désir de sa mère de le faire devenir prêtre. Il a travaillé pendant une courte période comme porte-auge, la profession de son père, avant de devenir un plombier auxiliaire, puis a essayé d'apprendre le commerce d'étameur. Son travail en tant que plombier se serait terminé lorsqu'il aurait cassé la mâchoire de son employeur dans un conflit au sujet du tuyau qui était le mieux approprié à son travail. En athlète souple, Sullivan a joué au base-ball en semi-pro dans la région de Boston. Les Red Stockings de Cincinnati lui ont offert un contrat, qu'il a refusé.


Dès son plus jeune âge, Sullivan a montré une grande compétence avec ses poings. En tant qu'adolescent, il combattait dans des salons des bars de Boston, publiant un défi qu'il « pouvait tabasser n'importe quel fils de chienne. » Il s'est également engagé dans des exhibitions d'haltérophilie, soulevant et parfois jetant des barillets de bière. Sullivan a commencé à combattre plus sérieusement à l'âge de dix-huit ans quand il s'est engagé dans des combats amateurs à trois et quatre rounds.



Le grand tournant pour Sullivan est arrivé quand il est allé au théatre de l'opéra de rue de Dudley à Boston en 1877. Un des actes était avec le boxeur poids lourd Tom Scannel , qui sauta à la corde, montra des mouvements de boxe , et fit quelques échanges avec des associés choisi dans l'assistance. Souvent, le sparring-partner fesait partie de l'acte, boxait furieusement durant 2 rounds avant de succomber dans le 3eme. Une nuit, Sullivan, réclamé par la foule, monta sur scène pour affronter Scannel. Scannel, offrant de serrer la main, frappa soudainement Sullivan à la place. En retour, Sullivan frappa Scannel avec une demi-douzaine coups rapides et l'envoya KO dans l'orchestre.


La scène du théatre de l'opéra lanca le jeune Sullivan dans sa carrière professionnelle. En 1878, il a mis KO Cockey Woods à Boston. En 1880, il livra des exhibitions avec le remarquable professeur scientifique de boxe Mike Donovan et l' ancien champion de boxe Joe Goss. Sullivan les a surclassé tous les deux. L'année suivante il a marqué un KO en 8 rounds sur John Flood, connu sous le surnom de La terreur à Tete de Taureau. Combattant sur une berge du fleuve Hudson pour échapper aux autorités, Sullivan a rapidement expédié Flood, le mettant huit fois à terre. Les deux combattants frappaient fort, sans gants.

L'année suivante Sullivan il a rencontré Paddy Ryan , le champion poids lourd (du moins dans les yeux américains) à Mississippi City, Mississippi. C'était un combat à mains nues et vraiment à sens unique. Sullivan a dominé le combat et a mis Ryan KO dans le huitième round avec une droite à la mâchoire.

 
Sullivan était maintenant considéré comme le champion du monde bien qu'il y ait eu un certain désaccord parmi les disciples britanniques et australiens du sport. En plus de ses combats réguliers, Sullivan partait en excursion américaine, provocant n'importe qui voulait rester sur le ring avec lui pour quatre rounds pour un prix $1.000. Il a pris tous les arrivants. Seul Tug Wilson, un combattant anglais, est allé au bout des 4 rounds.

En 1883, Sullivan a fait face au champion de l'empire britannique, Charlie Mitchell , dans un combat ganté. Bien que Sullivan ait gagné le combat quand la police est intervenue pour empêcher Mitchell d'absorber plus de punition, Mitchell avait choqué Sullivan et ses fans en le mettant à terre dans le premier round. Cinq ans après, les deux se sont réunis à nouveau au domaine du baron Rothschild en France. Ils ont lutté sur un ring trempé par la pluie pendant 39 rounds pour finalement aboutir à un Nul.

En 1889, Sullivan a combattu un de ses combats les plus célèbres avec Jake Kilrain dans le dernier combat à mains nues significatif de l'Histoire de la boxe. Kilrain avait été proclamé par Richard Fox, l'éditeur de la Gazette de Police, comme nouveau champion. Fox détestait Sullivan à cause d'un léger affront dans un bar et avait longtemps recherché un adversaire pour le renverser.

Le poids de Sullivan avait gonflé jusqu'à 110 kg de graisse, et il dut s'entraîner longuement avec le champion de lutte William Muldoon pour retrouver un poids d''équilibre à 93 kg. Dans le combat, Sullivan commence fort en soulevant et fesant tomber Kilrain pour gagner les deux premièrs rounds. Sullivan a été lui-même jeté à terre dans le 3e. Ensuite, Kilrain a combattu avec courage mais Sullivan avait le meilleur sur lui. Frappé et meurtri, Kilrain n'a pas pu continuer à l'entame du 76e round.

Sullivan n'a pas combattu pendant trois années après le combat de Kilrain. Il voyageait en tant que héros dans un mièvre jeu appelé Cœurs Honnêtes et Mains Libres. Il boxait dans des exhibitions, et faisait la bringue. Dans une exhibition, contre « Gentleman » Jim Corbett, les deux combattants combattirent dans une attraction qui dura toute la soirée.

 
En 1892, Sullivan a fait face à Corbett sérieusement à la Nouvelle-Orléans dans le cadre du Carnaval des Champions, qui se déroulait sous les Règles de Queensberry. Les combattants portaient des gants de cinq-once. Le contraste de styles était évident. Le puissant et immuable Sullivan utilisait peu de feintes ou de tactiques défensives, alors que Corbett était connu pour sa capacité de boxe hors pair.
Jeune et agile, Corbett surpassa Sullivan, qui n'était plus en condition en raison de son style de vie décadent. Corbett est resté à distance du champion durant douze rounds. A partir du dix-septième, les incursions de Corbett mettaient Sullivan au tapis et il pris un net avantage. Corbett a mis KO Sullivan dans le 21ème round.

La défaite de Sullivan a démoralisé beaucoup de ses fans, qui adoraient l'invincibilité apparente du Costaud de Boston. Sullivan n'a plus jamais combattu. Il a fait des choses et d'autres et, étonnamment, a abandonné l'alcool. Antérieurement connu pour son amour de la bouteille, Sullivan est devenu conférencier. Il s'est retiré dans une ferme du Massachusetts, ayant épuisé la plupart de son million de dollars qu'il avait gagné dans sa carrière publique.
La vaste renommée et le style charismatique de Sullivan ont fait beaucoup pour faire avancer la boxe comme sport en Amérique.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Nov - 17:51 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    boxe web Index du Forum -> préparation combat -> Histoire de la boxe et biographies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Top 10 | Top 50 |Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com