boxe web Index du Forum

boxe web



Le combat Libre, un sport trop peu reconnu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    boxe web Index du Forum -> MMA et pieds poings -> MMA et pieds poings
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boxeanglaisenews
sac de frappe
sac de frappe

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2009
Messages: 74
Localisation: VILLEPINTE
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 15:45 (2009)    Sujet du message: Le combat Libre, un sport trop peu reconnu Répondre en citant





Depuis la première compétition télédiffusée de combat libre, le 12 novembre 1993, la pratique du MMA (Mixed Martial Arts) a considérablement évoluée, au point d’en faire aujourd’hui une réelle discipline sportive.
Malheureusement cette pratique a été longtemps et violemment critiqué par de nombreuses organisations, et les compétitions restent encore interdites dans beaucoup de pays (dont la France).
Pour comprendre et estimer ce sport à sa juste valeur, il convient d’en faire un historique, afin d’en mesurer l’évolution.





 
I) Les origines se trouvent dans la Grèce Antique
En effet, l’une des premières formes de combat à mains nues avec un minimum de règles fut introduite aux jeux olympiques en 648 av. JC. Cela se nommait le Pankrace et reposait sur des techniques de frappe (boxe) et de lutte, les deux seules règles étaient l’interdiction des morsures et des coups aux yeux. Les combattants, très reconnus dans toutes la Grèce, obtinrent le statut de héros, certaines légendes disent même que l’armée d’Alexandre qui envahit l’Inde en 392 avant JC comprenait de nombreux combattant de Pancrace.
II) Le Ju Jitsu Bresilien et la famille Gracie
Le Brésil est la terre qui vit renaitre les compétitions de Combat Libre, appelée Vale Tudo (tout est permis) à partir de 1920.
Il est impossible de parler du combat libre sans évoquer La famille qui marqua cette pratique pour les décennies qui suivirent : La famille Gracie.
Au tout début du XXeme siècle, un japonais Mitsuo Maeda, se rend au Brésil avec l’intention d’établir une colonie sur ses Terre. Ce japonais, n’est pas seulement un politicien colonisateur, il est également un champion de judo très connu et très respecté dans son pays ou il est surnommé Count Koma.
Au Brésil, il rencontre Gastão Gracie avec qui il se lie d’amitié rapidement. Gastão Gracie, fils de Georges Gracie, immigré d’Ecosse en 1801, figure politique locale, l’aida donc a établir sa colonie. En remerciement de l’aide qu’il apporte au japonais, dans l’établissement de sa colonie, Maeda décide d’enseigner son art au fils de Gastao : Carlos. Il lui enseigne donc cette pratique durant 6 ans. Il est agé de 21 ans lorsque son Sensei décide d’achever son apprentissage et de rentrer au Japon.
Carlos, lui décida d’enseigner à ses frères et notamment à Helio, le plus jeune, la pratique du judo ju jistsu, et de l’adapter pour le rendre encore plus efficace. Ensemble, en 1925, à Rio, ils ouvrent leur première école. Helio qui était le plus léger des frères de la famille (65kg) pris la relève lorsque Carlos ne pouvait plus enseigner. Compte tenu de son gabarit, il chercha à modifier les techniques afin de les rendre encore plus efficaces et surtout de lui permettre de battre des adversaires beaucoup plus lourd que lui. C’est ainsi que naquit le Gracie Jiu Jitsu.
Plus tard Carlos et Helio, décidèrent de defier toute forme d’art Martiaux, d’abord au Brésil, avec le "Challenge Gracie", et traversèrent Rio à la recherche d’adversaire pour des compétitions de Vale Tudo. C’est ainsi que le combat libre se développa au point, en 1930, d’avoir des combats organisés dans des stades de Football. La légende veut qu’Helio aurait battu un champion brésilien poids léger de boxe anglaise en trente secondes par soumission, et c’est ainsi qu’il devint une icône sportive.
La notoriété de ces défis alla même jusqu’au Japon, ou de nombreux maitres firent le déplacement jusqu’au Brésil, pour combattre, car ceux ci pensaient les Gracie étaient en train de corrompre leur art. A ce jour, seules deux défaites d’Helio furent enregistrées entre 1935 et 1951 : Masahiko Kimura, le célèbre inventeur de la clé Kimura, et un des plus grands maitre japonais et Valdemar Santana. Ce dernier fut le dernier adversaire d’Helio dans une compétition officielle.
Les fils de Carlos et d’Helio, notamment Royce et RIckson (qui sont les plus illustres) prirent la relève et continuèrent à organiser des tournois, la discipline devint de plus en plus populaire au point de devenir le second sport national après le Football.
Conscient de l’expansion qu’était en train de connaitre le Vale Tudo, certains membre de la famille partirent au Etats-Unis pour y créer une compétition : l’Ultimate Fighting.
III) L’ultimate Fighting Championship
 Rorion, fils de Carlos, a déjà crée une école en Californie, au début des années 1980. Il continue d’y promouvoir le "Challenge Gracie" en promettant 100 000 dollard a celui qui arriverai à le battre. Il rencontrera Art Davies et Bob Meyrowitz, deux hommes d’affaires, ensemble il décident de créer une competition, diffusée en Pay per view, qui sera un tournoi, auquel participera des adversaires de styles différents et un Gracie : Royce. Plusieus styles s’opposent : le karaté, un sumo, des lutteurs, des boxeurs.
Finalement, comme on pouvait s’y attendre, Royce Gracie gagne les trois premières compétition, et révèle à la face du monde que l’art martial qui domine tous les autres, n’est pas un sport de frappe, mais bel et bien un sport de lutte au sol.
Il gagne des combats sans prendre de coups, en en donnant un minimum, simplement en immobilisant, et maitrisant son adversaire au sol, puis en finissant par une soumission. Une soumission est une clé ou un étranglement qui oblige l’adversaire à abandonner.
IV) L’évolution de ce sport, et des compétitions
Suite à cette surprise générale qu’est la domination des sports au sol sur les autres styles de combat, les combattants sont bien obligés de faire évoluer leur style pour être plus complet. On constate alors sur le tatamis plusieurs phases d’un combat : la phase debout privilégiant les frappes, les projections au sol, et le combat au sol.
Marco Ruas est certainement le premier combattant a exceller dans les trois domaines, il est le premier combattant complet. Certainement moins fort que les Gracie au sol, il a pour lui l’avantage d’etre très bon en boxe, anglaise comme thai. Il gagnera l’UFC 6, mais comme il a déjà 37 ans a cette période, on ne le verra combattre (et gagner) que pendant une courte période.
Si les premiers combat de L’UFC était très violent, il y a une explications qui parait évidente : dans la mesure ou ce type de compétition venait de naitre, il y avait de très grandes disparités entre les niveaux des combattants, ce qui nous permit de voir de grosses "roustes".... Depuis l’évolution de ce sport, la violence a laissé place a une plus grande technique.
En parallèle à l’Ultimate Fighting, on voit apparaitre au fur et a mesure du temps différentes Organisation et différents styles selon les organisations.
Beaucoup de compétition s’organisent au Brésil comme l’IVC par exemple vers la fin des années 90. Le ju jitsu brésilien et la boxe thai y sont les styles les plus représentés, ou quelques futurs stars montantes commence a briller, notamment Wanderlie Silva.
Au Japon, une federation appelée Rings, voit le jour, un certain Fedor Emeliananko s’y distingue.
IV) Le Pride et l’age d’or du MMA
Au début 2000, une nouvelle fédération voit le jour, le "PRIDE", cette fédération organise des tournois dans des stades de plus de 80 000 places, les combats sont beaucoup plus encadrés, ils ont lieu dans des rings, les règles sont plus stricts : pas de coups de coude, de coups de tête, de coups bas..... Le niveau des combattants est très relevés. Si l’on considère que le Brésil a sa fédération, et que l’ultimate fighting est l’équivalent américain de la fédération brésilienne, alors le Pride serait l’équivalent d’une "Champion’s League".
Dans cette nouvelle arène de très grands combattants s’y distinguent, on y retrouve notamment Wanderlei Silva, qui restera invaincu en moins de 93 kg de 2000à 2006, ce qui est un palmares impressionnant compte tenu de la difficulté du tournoi, et Fedor Emelianenko, un combattant russe, qui a la particularité de ne jamais avoir été battu de 2000 à aujourd’hui chez les poids lourds.
Ce combattant est l’équivalent d’un Pele ou d’un Zidane dans sa discipline.
Durant 7 ans, le "Pride FC" sera l’événement majeur du MMA, le combat libre change de nom et devient le MMA (mixed martial arts), le niveau des combats devient vraiment très relevés....
Les dirigeants de l’UFC décident en 2007 de racheter la fédération de Pride, qui n’existe plus aujourd’hui....
De nos jours, l’Ultimate Fighting est redevenu l’évènement majeur, mais les esprits ont changé. Les matchs sont désormais diffusés sur une chaine du câble (RTL9), un jeu vidéo s’est même créé avec plus de 1 millions d’exemplaires vendus depuis sa sortie en juin 2009 (ce qui est énorme pour un jeu de combat). Et cette discipline a tendance à se démocratiser.
Souvent mal jugée, à tort, pour sa violence, on comprend à travers l’évolution et l’histoire de cette discipline, qu’elle n’est pas née d’hier, que ce ne sont pas simplement des grosses brutes qui se battent, mais plutôt des experts en arts martiaux. Certains combattants souhaitent même voir cette discipline devenir olympique, sous prétexte qu’elle l’était il y a plus de 2000 ans.....

SOURCE / http://www.agoravox.fr
_________________
L'autre façon de partager l'info sur le noble art:
http://boxeanglaisenews.blog-2008.com/La-boxe-anglaise-b1.htm


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 15:45 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
michael buffer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: marseille
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 22:36 (2009)    Sujet du message: Le combat Libre, un sport trop peu reconnu Répondre en citant

Beau petit reportage sur le combat libre
merci Okay
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:40 (2016)    Sujet du message: Le combat Libre, un sport trop peu reconnu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    boxe web Index du Forum -> MMA et pieds poings -> MMA et pieds poings Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Top 10 | Top 50 |Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com